Haro sur 3 médicaments populaires: Apaisyl, Sédermyl et Décontractyl

Le site «Quotidien du Pharmacien» a rapporté le 3 octobre l’importance des risques face aux bénéfices de 3 médicaments célèbres. Bientôt, vous devriez envisager l’arrêt de l’utilisation des médicaments Apaisyl et Sédermyl lorsque vous vous faites piquer par des insectes, ainsi que le Décontractyl connu pour soulager les douleurs musculaires.

C’est un rapport publié par l’Agence nationale du médicament qui a tiré la sonnette d’alarme et qui a rappelé que les deux premiers médicaments contenaient du chlorhydrate d'isothipendyl qui est lié à un "risque de réactions cutanées rares, mais graves". Pour ce qui est du Décontractyl, il contient un principe actif qui est la méphénésine et qui est relié à "plusieurs cas marquants graves d’hypersensibilité, de réactions locales et de malaise. Le Décontractyl aurait aussi été mis en lien avec des cas d’abus et de dépendances.

Voic les produits concernés:

- Décontractyl® 500 mg, en comprimé enrobé, prescrit pour lesadultes dans le "en traitement d'appoint des contractures musculaires douloureuses" et le Décontractyl baume®, une pommade, prescrite pour le "traitement local d’appoint des douleurs d’origine musculaire de l’adulte".

- Apaisyl® en gel 0.75% : un antihistaminique antiprurigineux à usage local, prescrit pour le "traitement symptomatique local du prurit, en particulier piqûres d’insectes."

- Sédermyl® 0.75%: crème antihistaminique antiprurigineux à usage local, prescrite pour le "traitement symptomatique local du prurit, en particulier piqûres d’insectes."

Pour le moment, ces médicaments n’ont pas été retirés du marché, mais ils pourraient l’être prochainement puisque l’Agence du médicament les juges pus dangereux que bénéfiques.

source